Android, l’OS de Google dévoilé…

Avec le système d’exploitation pour téléphones et terminaux mobiles Android, Google et ses partenaires veulent imposer un nouveau standard basé sur l’open source. Des milliers de Google Phones différents pourraient, à terme, voir le jour.

Android, google osGoogle a dévoilé le lundi 5 novembre le partenariat qu’il a établi avec plus de trente autres entreprises pour lancer ce qu’on appelait jusqu’ici le Google Phone. Il s’agit bien, en fait, d’un système d’exploitation pour téléphones, smartphones et PDA, qui répond au nom d’Android. A la base, il s’agit du nom d’une start-up rachetée par Google en 2005.

Réunis au sein de l’Open Headset Alliance, le géant de l’Internet et ses partenaires (entre autres HTC, Samsung, Motorola, Intel et Nvidia côté constructeurs et Telecom Italia, Telefonica, T-Mobile et NTT DoCoMo côté opérateurs) ont pour but de lancer un nouveau standard ouvert pour les terminaux mobiles. Androidpourra donc être utilisé gratuitement par les constructeurs de téléphone et modifié par ces derniers, les opérateurs ou des développeurs indépendants. Et ne sera pas forcément rempli de publicités ni d’applications Google. « Si vous voulez installer Hotmail à la place de Gmail dans le téléphone sous Androidque vous souhaitez vendre, ce n’est pas un problème » indique-t-on du côté de Google. Il n’y aura donc pas un Google Phone mais, à terme, des « milliers ». Les premiers modèles annoncés par T-Mobile et HTC sont attendus vers la mi-2008. Pour les candidats à la construction d’un téléphone sous Android, un kit de développement sera mis à disposition le 12 novembre.

A noter l’absence (temporaire ?) de grands noms de l’industrie téléphonique comme Nokia, Vodaphone et Orange dans cette alliance.

Source : cnetfrance

Pour aller plus loin…

Le ‘Google OS’ Android : les avis mitigés de Symbian et de Nokia

Quelques heures seulement après l’annonce de la création d’une véritable plateforme mobile de Google – comprenant système d’exploitation, interface logicielle et programmes associés -, deux acteurs majeurs de la téléphonie mobile se sont exprimés à ce sujet. Et le moins que l’on puisse dire est que la plateforme « Android» déchaîne déjà les passions.

Pour Nigel Clifford, le CEO de la société britannique Symbian, la plateforme Androidn’est « qu’une plateforme Linux de plus. Il y a déjà 10, 15, 20 ou peut-être 25 plateformes Linux différentes sur le marché. Il apparaît donc que Linux est en train de se fragmenter plus rapidement qu’il ne réunit d’acteurs pour au contraire l’unifier». A l’inverse, Nigel Clifford donne un bon point à Google concernant l’ouverture de son système d’exploitation même si il ne croit pas aux « logiciels vraiment gratuits ».

Il faut reconnaître que l’annonce de Google à de quoi traumatiser la société Symbian qui a dû constater non sans une certaine amertume que Samsung, LG et Motorola, les trois partenaires forts qui développent des produits sous cet OS mobile, font également partie de l’alliance mobile de Google (Open Handset Alliance). « Nous sommes le leader du marché et comptons bien rester leader », ajoute-t-il enfin. Symbian a d’ailleurs annoncé avoir livré 20,4 millions de terminaux sous Symbian OS au cours du troisième trimestre 2007, ce qui représente une hausse de 56% par rapport à la même période l’année passée.

Du côté de Nokia, le principal acteur du marché des terminaux Symbian notamment via son interface S60, on constate que « ce n’est pas notre but de faire partie de cette alliance. Si nous voyons que cela peut nous apporter des bénéfices, nous penserions alors à prendre part », précise Kari Tuutti, le responsable de la division multimédia de Nokia. « Nous ne devons jamais fermer les portes » a cette opportunité, ajoute-t-il.

Rappelons au passage que Nokia possède 48% de la société britannique Symbian, système d’exploitation mobile qui contrôle actuellement environ les 3/4 des smartphones commercialisés de part le monde. Nokia a commercialisé au passage 117,8 millions de mobiles au cours du troisième trimestre 2007, soit une hausse de 26% par rapport au troisième trimestre 2006. Mais le numéro un des mobiles est menacé par Google par la totalité de sa nouvelle plateforme mobile.

Avec un système d’exploitation (Symbian), une interface logicielle (S60) et des programmes mobiles (Nokia Music Store, N-Gage, Nokia Maps), la stratégie en matière de mobilité entre Nokia et Google est finalement très proche…

Source : mobinaute

Google Android

Site Internet : Android
Licence : Gratuit

Leave a Reply