Adobe devient open source

Le streaming à la mode Adobe devient open source.

Au travers du projet BlazeDS, l’éditeur libère le code d’une technologie de connexions client-serveur pour applications Flex ou Air. Des contrats de support seront proposés au début de 2008.

Adobe va toujours plus loin dans sa démarche open source. En avril dernier, l’éditeur avait déjà libéré le code de son framework Flex. Une autre partie logicielle est maintenant mise à la disposition de la communauté, sous licence LGPL v3, à savoir BlazeDS.

Ce projet provient en fait de l’offre d’outils de développement Adobe LiveCycle Data Services. Il propose une technologie qui réalise des connexions persistantes entre des applications clientes riches Flex/Air et des serveurs d’applications. En particulier, il permet de faire du streaming HTTP en mode push (l’application cliente peut recevoir des données sans sollicitation de la part de l’utilisateur).

Echanges de données binaires

Techniquement, BlazeDS repose sur un protocole d’échanges de données binaires appelé AMF (Action Message Format), qu’Adobe rend également open source. Selon l’éditeur, ce type d’échanges est beaucoup plus rapide que des connexions en mode texte classiques, comme avec XML ou SOAP. Ainsi, les applications deviennent plus fluides et plus interactives.

Le projet BlazeDS reste piloté par Adobe. La communauté ne pourra, pour l’instant, que signaler des bogues et proposer des améliorations. A terme, des personnes extérieures pourraient également participer au développement.

Une version bêta de BlazeDS peut être téléchargée sur le site d’Adobe. L’éditeur proposera, au début de l’année 2008, des versions payantes sous la forme de souscriptions annuelles incluant un support technique.

Source de l’article : Gilbert Kallenborn , 01net.

Site Internet : BlazeDS
Licence : LGPL V3

Leave a Reply